Un regard vers l’autre aspect de la force…l’imagination synthétique

De la création de l’écriture à celle d’internet, tout est arrivé par l’intermédiaire de l’imagination créatrice.
D’un autre côté, l’imagination synthétique ne permet que d’améliorer ce qui existe déjà.
La création pure, l’innovation réelle, tout cela est issu de l’aspect créatif de notre imagination.

Comment devenir un Génie

L’origine de la prospérité peut provenir dans certains cas de l’utilisation éclairée et pragmatique de l’imagination synthétique (par exemple comment construire un meilleur piège à souris). Cela dit la plupart des richesses matérielles et des réelles avancées scientifiques, techniques et médicales sont issues de l’imagination créatrice.

En fait, il faut voir notre imagination comme l’atelier plus ou moins conscient de notre production créatrice : ce qui se passe dans votre cerveau, les idées qui passent, constituent votre vision de la vie.

Si ce que vous imaginez n’est qu’une reprise de ce qui s’est déjà passé ou de ce qui a déjà été produit par d’autres personnes, vos résultats seront limités à ce qui existe déjà : terminée l’innovation !

Ce qui est un peu dommage actuellement c’est que notre système éducatif limite un peu trop le développement de l’imagination des jeunes, au profit de la répétition et de l’uniformisation. Enfin, c’est un avis personnel…

« C’est juste ton imagination »

La formule est connue. On néglige de souligner l’importance de notre originalité, de notre personnalité et de notre caractère sur notre manière d’apprendre ou de créer. En effet, la majeure partie des œuvres humaines originales et nouvelles sont bel et bien nées de notre imagination et de notre capacité à aller au-delà de ce qui existe et à côté des chemins balisés.

Il existe 2 aspects distincts de l’imagination à savoir l’imagination créatrice et l’imagination de synthèse. En outre, il devient important et essentiel de comprendre comment les compétences fonctionnent et combien elles sont le mélange de composantes issues des deux côtés de notre cerveau. Pour avoir du succès dans les affaires ou dans tout autre domaine il est indispensable de centrer toute notre imagination sur les problèmes importants à résoudre. Et nous savons le faire. Mais pour être en mesure de capitaliser sur cette capacité extraordinaire, il faut faire appel non seulement à cette faculté d’attention, mais en plus à la faculté de se dépasser et de dépasser les solutions existantes.

Comme toute personne qui cherche à réussir dans le commerce et les affaires, nous sommes devenus si qualifiés et adeptes du cerveau gauche (qui privilégie analyse et logique), que nous prenons le risque de négliger le côté droit (coté artistique et intuitif). Pourtant les scientifiques admettent aujourd’hui qu’il est réducteur de séparer notre cerveau en deux parties indépendantes : analyse logique d’un côté et intuition de l’autre. En fait, rien ne nous empêche de faire appel aux deux . L’imagination est créatrice et artistique. Lorsque nous ressentons une « inspiration » ou une « intuition », c’est à travers les facultés de notre vision créative. Cette faculté créatrice ou artistique s’améliore avec l’entraînement.

Comment devenir un Génie

L’imagination créative fonctionne mécaniquement lorsque notre esprit conscient est soumis à une forte émotion motivante ou à une forte volonté. En utilisant cette imagination créatrice, les dirigeants et les pionniers de la finance, de l’industrie tout comme les poètes célèbres et remarquables, artistes, musiciens et auteurs, ont connu le succès. Les sportifs également, lorsqu’ils sont confrontés à des défis considérables. Ces succès ont d’ailleurs été très étudiés par les psychologues. Les sportifs qui ont à un moment ou l’autre ressenti une facilité absolue, un sentiment de domination de l’adversaire, ou encore une certitude absolue de victoire ont ceci en commun :

· Une définition claire et simple de l’objectif à atteindre : les attentes et les règles régissant l’activité sont perçues correctement et les objectifs fixés sont atteignables avec les compétences acquises.
· Un parfait équilibre entre la difficulté de l’activité et les compétences nécessaires pour la mener à bien (l’activité n’est ni trop facile ni trop difficile, elle constitue donc un défi totalement motivant).
· L’activité est en soi source de satisfaction, elle n’est donc pas perçue comme une corvée.
· Existence d’un très haut degré de concentration sur un champ limité de conscience. L’intégralité de l’attention est portée sur un point unique.
· Perte du sentiment de conscience de soi, disparition de la distance entre le sujet et l’objet.
· Distorsion de la perception du temps
· Adaptation directe et immédiate, proactivité. Les réussites et difficultés au cours du processus sont immédiatement repérées et le comportement s’adapte en temps réel. Tout est prévu et attendu…même l’imprévu est pris en compte.
· Sensation de contrôle de soi et de l’environnement

Impressionnant, non ? Essayez de bien méditer ces quelques points et de les adapter à votre situation. Par exemple, vous pouvez déjà conclure que si vous n’aimez pas ce que vous faites, il y a de grandes chances que vous ne trouviez pas l’énergie pour réussir et que vous soyez vite à cours de ressources.

L’imagination synthétique, ce pouvoir spécifique inné, se nourrit donc de plusieurs qualités comme l’observation, l’expérience et l’entraînement. Elle se « contente » de classer et d’organiser des techniques et des compétences acquises, des techniques, des plans et des concepts afin d’en extraire une nouvelle combinaison. Des inventeurs de génie savent l’utiliser à bon escient mais les vrais visionnaires, les fondateurs et on ira même jusqu’à dire les révolutionnaires savent faire appel, en plus, à leur imagination créative pour aller nettement plus loin dans l’innovation, lorsque l’analyse et la logique ne suffisent plus pour avancer.

Il y a bien longtemps, nous étions assurément plus intuitifs, plus expressifs, plus sensoriels mais lorsque nous avons appris à nous servir d’outils et à élaborer des plans, nous avons modifié notre comportement. Tout ce qu’il nous reste à faire aujourd’hui, c’est nous ré-approprier l’intégralité de notre cerveau au lieu de se limiter à sa version gauche logique, verbale et analytique. Pour améliorer votre expertise il faut donc vous focaliser davantage sur vos émotions spontanées et votre intuition : vous parviendrez de cette manière à étendre vos capacités et votre ingéniosité créatives.

C’est en vous approchant de cet état que vous gagnerez le petit bonus qui fait la différence et que l’imagination synthétique ne peut fournir.

Comment devenir un Génie

Téléchargez gratuitement ce livre en pdf:
Parents 101 : harmonie familiale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*